Cholet

 

Le 23 Août le commissaire régional de la république VACQUIER (Etienne VACQUIER, responsable de la section Choletaise du mouvement Libération Nord, et membre de l'Amicale Philatélique Franco-Coloniale section de Cholet), donna l’ordre de surcharger les timbres en vue d’affranchir les premières correspondances F.F.I à Cholet.

Cette ordonnance fut reprise le 2 septembre 1944 dans le second bulletin d'information de Cholet :

cholet-bi2-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Entre temps, le 31 août 1944, la ville est libérée.

 

 

La Surcharge a été effectuée le 29 Août en présence de Mr Fernand BOSSARD (alias Lieutenant BAUDRY ?, président de l'Amicale Philatélique de Cholet), de Mr Maurice BROSSIER (de la résistance Choletaise et membre de l'Amicale), et de Mr FOURNIER (chef de gare et second du commandant VACQUIER). Le poinçon fut détruit aussitôt après la surcharge des timbres.

Il semblerait que cette émission (32 valeurs) n'ait pas été vendue à la Poste.

Tirages :

choletpv-2.jpgcholetpv-suite-5.jpg

 

 

Texte vente negociants

 

 

Différentes séries ont été vendues aux négociants parisiens. Certaines valeurs se retrouvent sur ce document, alors qu'elles n'ont pas été mentionnées dans le PV (40c. outremer, 4f. outremer, 4,5f. vert et 5f. vert).

Et inversement, le 80c vert indiqué dans le PV, n'est pas proposé à la vente.

S'agit-il d'une partie des valeurs diverses du PV ? composées aussi des 3 Mercures (1M-3M), des 4 timbres à l'effigie de Pétain (29-32) ? ... et des 4 entiers (33E-37E, sauf le 34E).

Le paiement est à adresser à M. Soulard, négociant rue de l'hôpital à Cholet, et délégué par la Municipalité (au profil des oeuvres charitables de la ville de Cholet).

 

 

 

 

 

 

 

 

Vu le faible tirage (110 à 230 exemplaires), la signature d'un expert est indispensable.

Date de dernière mise à jour : 23/10/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×